Nous contacter
.
Rétablissez et entretenez votre santé avec la chiropraxie

ACTUALITES CHIROLISTIC®

Découvrir ACTUALITES CHIROLISTIC®

Règlement des formations

  • Règlement formation MMT Règlement formation MMT Merci de compléter le formulaire ci-dessous pour votre règlement relatif à la formation MMT. Le paiement s'effectue ...
  • Règlement formation NOT Règlement formation NOT Merci de compléter le formulaire ci-dessous pour votre règlement relatif à la formation NOT. Le paiement s'effectue ...
Découvrir Règlement des formations

FORMATIONS CHIROPRATIQUES MMT

Découvrir FORMATIONS CHIROPRATIQUES MMT

FORMATIONS CHIROPRATIQUES NOT

Découvrir FORMATIONS CHIROPRATIQUES NOT

Des solutions pour le stress en entreprise

 

RESSOURCER LE CŒUR DE L’ENTREPRISE : LES HOMMES

 

 

 

CHEFS D’ENTREPRISE, CADRES DIRIGEANTS, DÉCIDEURS

Face à des charges de travail importantes, les techniques protocolaires et spécifiques proposées par Centre Chirolistic®, sont la solution pour procurer mieux-être, efficacité et résistance au niveau physique, organique et mental.

 

LE CONSTAT CHIFFRÉ DU STRESS

  • Un coût évalué aux Etats-Unis à 200 milliards de dollars en 1996.
  • 44 millions de personnes en Europe se plaignent du stress.
  • Il représente des milliers d’heures de travail perdues et 30% des arrêts de travail.
  • 75% des cadres se plaignent de troubles du sommeil.
  • (25’, temps que passe en moyenne un cadre à déjeuner.)

 

Vous retrouvez-vous dans ces exemples ?

 

J’ai des sensations de tension, crispation à la Mâchoire :

Très souvent, assez souvent, quelquefois, rarement ou jamais

Je ressens une Raideur matinale :

Très souvent, assez souvent, quelquefois, rarement ou jamais

J’ai un Sommeil non satisfaisant avec fatigue au réveil :

Très souvent,  assez souvent, quelquefois, rarement ou jamais

Je suis plus Irritable :

Très souvent,  assez souvent, quelquefois, rarement ou jamais

J’ai  de la Difficulté à maintenir la qualité de votre travail :

Très souvent, assez souvent, quelquefois, rarement ou jamais

Ces conséquences du stress ne sont pas inéluctables.


Le Stress en chiffres

Dans notre vie professionnelle quotidienne, notre organisme est de plus en plus soumis à des stress importants. Déclaré fléau du monde occidental par l’OMS, le stress en France toucherait 4 millions de personnes, les Français sont plus de 500 mille à consulter leur médecin pour des problèmes de stress, de nervosité ou d’insomnie.

30% des arrêts de travail sont attribuables au stress selon le Bureau International du Travail.

62 % des cadres estiment que leur charge de travail s’est accrue depuis la mise en place des RTT contre 1.7 % qui ressentent un allègement (l’Entreprise octobre 2001).

85% des cadres se sentent régulièrement confrontés au stress (CSA, Capital avril 2001)

Les trois symptômes du stress les plus généralisés sont l’irritabilité 69 %, l’insomnie 46 % et la déprime 25 % (CSA-Manpower, liaisons sociales-juillet 2000).

50 % des femmes se disent « souvent  »stressées contre un tiers des hommes.
50 % des cadres des PME se disent « souvent » stressés contre 40 % dans les grandes entreprises.

Pour 51 % des personnes interrogées le stress est toujours mauvais dans le cadre du travail et pour 47 % il peut être utile pour bien travailler (cad qu’un stress bien maîtrisé peut devenir un puissant moteur, CSA, Capital avril 2001)

11 % des salariés ont déjà eu 1 ou plusieurs arrêts maladies liés au stress au travail.

75 % des salariés pensent que le stress doit être reconnu comme une maladie professionnelle à part entière (CSA-Manpower, liaisons sociales juillet 2000)

71 % des entreprises sont préoccupées par la montée du stress et des cadences (Institut Louis Harris Védior Bis- juin 2000)

Le coût du stress aux Etats-Unis a été évalué à 200 milliards de $ en 96.

En Europe 28% des travailleurs (44 millions de personnes) se plaignent de souffrir du stress. Cela représente plusieurs milliers d’heures de travail perdus et 30 % des arrêts de travail.

3 cadres sur 4 se plaignent de troubles du sommeil et se déclarent anxieux par rapport à leur cadre de travail.

25 minutes, c’est le temps que passe en moyenne un cadre pour déjeuner.

Selon une étude européenne publiée en 2000 par l’Agence Européenne pour la sécurité et la santé au travail et une enquête réalisée pour le compte de la CFE – CGC, la moitié des cadres déclare souhaiter quitter leur travail à cause du stress.
Le stress est à l’origine de la moitié des cas d’absentéisme professionnels.

La réduction du temps de travail n’aurait rien arrangé. Les ¾ des sondés estiment que les 35 heures ont été l’occasion d’une intensification de leur charge de travail ; charge qu’ils jugent trop importante. En guise de 35 heures, 81 % des cadres affirment dépasser les 40 heures, et même les 50 heures par semaine pour 25 % d’entre eux.

La dépression est aujourd'hui la cinquième cause de mortalité et de morbidité prématurées dans le monde et, d'après l'OMS, devrait atteindre la deuxième place d'ici 2020. Un homme sur 10 et 1 femme sur 5 en seront atteints au cours de leur vie.

 

Stress/Etat de stress

 

Travail, pression sociale, rythme important le stress est partout. A petites doses c’est un stimulant qui nous aide à nous lancer dans une activité nouvelle, à participer à une compétition ou à nous adapter à un événement imprévu. Il s’agit donc d’un phénomène bénéfique d’adaptation au changement.

Cependant nous n’arrivons pas toujours à maîtriser notre stress. Il devient alors nuisible et peut être à l’origine de plusieurs types de perturbations psychologiques et physiologiques.

La définition du stress nous vient d’un médecin canadien le Docteur Hans SELYE en 1936,il fit la 1ère publication sur ce sujet : le  stress est « la réponse ou réaction non spécifique de défense se déroulant à l’intérieur de l’organisme ».

Aujourd’hui on considère que  «  le stress est une réaction de l’organisme à toute modification brutale ou rapide de l’environnement »

C’est un moyen inné de défense physiologique contre les stimulations extérieures positives ou négatives.

En fait, le stress est une réaction à une agression physique, chimique ou émotionnelle, ces agressions peuvent être aiguës ou chroniques.

L’état de stress permet à l’organisme de s’adapter en permanence à son environnement et met à sa disposition une grosse quantité d’énergie servant à augmenter la vigilance, focaliser son attention et préparer à l’action.

Face à un environnement hostile, notre corps doit s’adapter ou disparaître, dans ce but, nous mettons en action des systèmes de survie primaires qui nous permettent de réagir à toute éventualité. Si un dysfonctionnement de ces systèmes de survie apparaît alors des troubles fonctionnels s’ensuivront et un déséquilibre entre les fonctions physiques, métaboliques et émotionnelles de l’organisme vont apparaître.

 

Les 4 systèmes de survie

 

Les systèmes de survie à la base de notre adaptation sont les suivants :

Se nourrir : permet d’absorber les sources de nourriture, de fournir de l’énergie, de maintenir le métabolisme basal, d’éliminer les déchets métaboliques et les toxines.

Se reproduire : reproduire l’espèce et perpétuer la vie

Lutter ou fuir : protége le corps d’un danger ou d’une attaque en le préparant à la lutte ou à la fuite. Il permet aussi une activité physique pour le travail ou pour le jeu.

 

Le phénomène de la conservation fait que ces 3 systèmes ne sont pas tous actifs en même temps. Prioritairement la lutte ou la fuite ralenti les 2 autres systèmes car il s’agit de la survie primaire de l’organisme.

Une personne sous stress a un organisme bloqué dans un schéma de lutte ce qui entraîne inéluctablement des conséquences physiques (tensions musculaires, douleurs, etc.), métaboliques (troubles digestifs, ballonnements, constipation, troubles vasculaires, problèmes cardiaques, troubles du sommeil, baisse de la libido, etc.), mentaux et émotionnelles (irritabilité, problèmes de concentration, dépression, etc.). 

Comme le dit Henri Laborit : « Le corps n’est pas polyglotte, il répond toujours avec le même langage aux questions posées par l’environnement ».

Le principe de protocole de Centre Chirolistic® est d’aider l’organisme à sortir d’un schéma de lutte continuelle qui engendre inéluctablement des dérèglements physiologiques au niveau structurel, métabolique et émotionnel.

Grâce à son concept novateur et unique par son efficacité et son effet durable, Centre Chirolistic® évalue et harmonise la physiologie permettant ainsi à l’organisme de fonctionner à un niveau équilibré.

Le résultat se traduit obligatoirement par un mieux être général et une plus grande résistance.

 

Nos moyens d’intervention 

 

Le test musculaire 

En testant certains muscles du corps nous pouvons accéder à des informations spécifiques sur le fonctionnement de la physiologie. C’est un outil de diagnostic et d’information.

Il nous permet aussi de contrôler dans le temps l’évolution des corrections.

Le principe de la réflexologie.

Notre système nerveux utilise des mécanismes réflexes pour communiquer et s’informer du bon fonctionnement de l’organisme.

Nous utilisons les réflexes somato-somatiques (stimulation sur les corps et action sur le corps) ou somato-viscéraux (stimulation sur le corps et action sur un organe) pour faire passer une information ou relâcher certaines tensions.

 

Les étapes de la mise en place du protocole de Centre Chirolistic®

 

1- Une présentation de notre concept, cette étape se veut éducative et informative sur le reste du protocole de Centre Chirolistic®.

2- Un entretien individuel dans notre centre, il permet, grâce à un questionnaire spécifique, d’évaluer l’impact du stress sur l’organisme et ses localisations (somatique, organique, psychologique, comportementale).

3- La réalisation des 3 premières interventions

Elles permettent d’appliquer le protocole de base d’harmonisation des fonctions de l’organisme.

A l’aide des stimulations réflexes, nous ajustons et optimisons les fonctions vitales en suivant un protocole très précis basé sur les séquences neurophysiologiques connues.

Les trois axes qui contrôlent tout ce qui se passe dans notre corps seront évalués : physique, organique et mental/émotionnel.

Il s’agit là de la grande spécificité du concept Centre Chirolistic® puisque, à titre indicatif,  les corrections prennent en compte le physique, l’organique ou le mental et la relaxation le mental.

4- Approfondissement et consolidation

 Les  4 séances suivantes, qui vont en s’espaçant, permettent d’affiner l’application du protocole aux spécificités de chacun et de consolider les acquis.

L’objectif de Centre Chirolistic® est de ramener la personne à un mode de fonctionnement équilibré procurant mieux être et performance et de le stabiliser pour donner une marge de manœuvre plus importante face aux sollicitations qui continuent à arriver.

Il s’agit, là aussi, d’une spécificité de notre concept de soins.

5- Mise en place du suivi sur une année sur demande

Le résultat étant constaté, un suivi individualisé est mis en place à l’image des sportifs qui demandent le maximum à leur organisme.

 

Notre mission:

 

Ressourcer les Hommes qui constituent le  cœur de l’entreprise.

La productivité de l’entreprise est directement liée au bien être de chacun, qu’il soit cadre, manager ou décideur. Nous souhaitons optimiser votre système nerveux, vous ressourcer de l’intérieur, réorganiser vos capacités d’adaptation et vous permettre ainsi de faire face tous les jours aux chalenges professionnels qui vous attendent. Votre corps est votre outil de travail et votre bien le plus précieux, plus il est sollicité plus il convient de l’entretenir et l’aider à court, moyen et long terme.